Puits du chanvre

Une fois, le chanvre était cultivé et travaillé dans tout la vallée et fournissait la matière première pour le tissage de l’étoffe utilisée comme linge pour la maison, les habits, les pièces de tissu pour les chaussures ainsi que pour la fabrication d’écheveaux de ficelle et de corde. Le chanvre était semé au printemps, si possible avec la lune croissante, sur un terrain bêché.  La récolte commençait durant le mois d’août lorsque les plantes atteignaient une hauteur d’environ deux mètres. Celles-ci venaient coupées, liées en botte et ensuite mises en macération dans des puits pour la fermentation qui durait une dizaine de jours, voire plus. Après la macération, l’on séchait les bottes de chanvre pour procéder finalement aux diverses phases d’élaboration.

Retour à la carte